vendredi 19 septembre 2014

Fascination

Je livre à vos regards circonspects quelque photos glanées sur le oeube, de l'incroyable Miss América VIII, un des effrayants canots automobiles de compétition de l'industriel américain, recordman de vitesse sur l'eau et sévèrement burné, M. Gar Wood.
Pas beaucoup d'allure pour cette grande barquasse, pas beaucoup de glamour pour un canot automobile des années 20 mais une puissance de folie et surtout la capacité à déjauger sur quasiment toute sa longueur tout en restant parfaitement horizontal. Bref une  arme qui va permettre à son propriétaire/pilote/concepteur de gagner à la moyenne de 120 kmh, avec des pointes à 150, la plus prestigieuse course de la spécialité, le Harmsworth trophy de 1929, un évènement quasi planétaire à l'époque (300 000 spectateurs).
 
Mais ce qui fait vraiment peur, c'est le compartiment moteur :
Deux V 16 Miller à compresseur (non montés sur la photo), de 68 L de cylindrée chacun, de 1800 chvx chacun, (préférés aux Packard racing pour leur plus grande légèreté) tournants au régime astronomique pour l'époque de 6000 trs/min !!! Je veux bien admettre que l'acajou filtre un peu mieux les vibrations que la ferraille mais quand même !! D'ailleurs le rembourrage des sièges apparait suspect. Imaginez un peu la dimension des réservoirs pour une course en trois manches de 50 km. Songez aussi que ces moteurs sont les deux exemplaires uniques du genre, deux vrais protos, certes conçus par un bon faiseur mais des protos quand même ! ET je n'évoque même pas les joyeusetés d'un différentiel d'accouplement en cas de pb à ces vitesses là.
 
Donc je résume ; ce bateau est non seulement un avion, mais aussi une bombe flottante ! Et si vous n'êtes pas anéanti par le bruit des échappements, si vos plombages ne sont pas tombés à cause des vibrations,  vous avez toutes les chances de vous désintégrer sur du béton si le moindre problème technique devait survenir et venir troubler votre façon de planer à 150 kmh quelques centimètres au dessus d'un clapot qui par nature peut s'avérer traitre et sera de toutes façons troublé par vos concurrents.
 
Des volontaires ?
 
 
 

vendredi 12 septembre 2014

Caramba !

Depuis quelque temps, je fais un peu la fine bouche sur Marc Marquez, sans doute parce que j'entends  et je lis trop de chants à sa gloire. Bon c'est sur que c'est actuellement le meilleur, mais il en va ainsi du sport moto et du sport en général, régulièrement un petit jeune surgit et met tout le monde au piquet, c'est une sorte de loi de la nature. De là a en rajouter dans les superlatifs comme cela se fait avec MM93, cela me paraissait presque suspect.
 
Et puis j'ai vu cette séquence, aux essais à Brno ;
En faut-il de la vitesse et de l'optimisme pour s'en sortir comme ça !
 
Et en plus le bonhomme a un peu de conscience et d'humour :

Ce gars là a effectivement quelque chose en plus  !
 

vendredi 5 septembre 2014

Back to school

Le Speedway c'est pas que des moteurs, c'est aussi un gus dessus qui tourne la poignée. On a décidé d'essayer et pour ça, le plus simple c'a été de retourner à l'école chez nos amis britanniques, vu que la discipline n'est pas trop courante sous nos latitudes.  
Là c'est la veille au soir, l'impressionnante course des pros qui fait partie de la mise en condition psychologique. Là, on on fait encore un peu les fiers :
Putain ! c'est là dessus qu'on va rouler !
 


L'habit de lumière : on dirait presque un Gille du carnaval de Binche !

Là c'est studieux ! J'espère qu'il va pas y avoir d'interro surprise !


La théorie (en haut) et la - dure - réalité (en bas) !

Et pendant ce temps là, Sam, 9 ans, faisant des ronds autour de tout ce qui roulait et nous renvoyait gentiment à notre grand âge !

On a pas beaucoup progressé mais on s'est bien marré .

Crédits photos : Denis Boussard

vendredi 29 août 2014

Save the date : Concert

Chez MEC, vous les savez ; on aime les filles ! Encore plus quand elles sont en moto et encore, encore plus quand elles sont Rock'n Roll.
Là c'est le top :

vendredi 22 août 2014

On est toujours trop bon avec les drags

Alors que des gars qui courent en Moto GP ou en MX niveau mondial n'ont aucune photo dans les revues moto (les mêmes qui se plaignent de la raréfaction des pilotes français à haut niveau), le drag a connu un succès incroyable avec d'étonnantes retombées presse pour un malheureux et infructueux petit run de rien du tout :
 
La Vie de la Moto 24 juillet n° 801
Et bien sur : Café Racer n° 70
Ceci sans compter le ouebe où le drag a fait un carton avec notamment diverses vidéos.
 
Pour un peu, je mettrai en quête de sponsors !!

vendredi 15 août 2014

On est toujours trop bon avec les femmes

Vu sur le blog de la revue Sideburn :
 
Etape 1 :
Moi : (au vu de la photo) Gluppps !
 
 Etape 2 :
Participation immédiate aux épreuves organisées par Sideburn, but affiché :  rencontre avec la donzelle !
 
Moi : Will you marry me ?
 
Elle : Marry you ? A frenchman ! Nonsense !
 
Y en a qui avec ça, font un bouquin coquin et hilarant (Raymond Queneau, pas le bouquin du titre, un autre), moi j'en fais un post à la fois aguicheur et abscons sur un blog graisseux aux confins plus ou moins connus du ouebe !  D'où ma question :
La modernité se confond t'elle vraiment avec le progrès ? Pas sur !
 

 
 

vendredi 8 août 2014

Sprint - étape 6

Après le premier run, il était clair que le bidule, pour sain qu'il soit, nécessitait un tantinet de mise au point ! Plus facile à dire qu'à faire avec un machin pas vraiment street légal,  sans garde au sol, en échappement libre, incapable de faire autre chose que d'aller tout droit !!!
 
La solution, un rien miraculeuse, est venue de ces grands fous des célébrissimes "Triplettes de Bonneville" (https://www.facebook.com/triplettesdebonneville) qui nous ont gentiment permis de nous raccrocher à leur ultime séance de préparation avant l'envol pour leur Mecque. Ce qui m'a permis d'essayer la position d'un de leurs engins (et encore; le plus conventionnel !) et de me dire qu'à coté de cette bizarrerie ergonomique, le drag était  vraiment d'un conventionnel petit-bourgeois pitoyable !

Mais bon, c'est pas tout, on est pas venu que pour rigoler mais pour essayer les modifs faites d'après les enseignements du premier run :
Une sélection digne de ce nom qui sait se faire oublier.
Un kick qui n' a pas comme fonctionnalité première de vous détruire le tibia.
 
Bref ça roule plutôt mieux et plutôt bien !

Quelques enseignements supplémentaires quand même :
L'air de rien, ça consomme !

Avec des sorties de tubes d'échappement directement sur les pinceaux, ça chauffe d'importance, tellement que les lacets ont fondu ! Ca m'apprendra à jouer les désinvoltes !!!
Outre l'augmentation de performances moteur (maintenant qu'on y a gouté, on en veut toujours un peu plus !), un nouveau set de tubes d'échappement fera partie des priorités de la rentrée.
 
Crédits photos : Pascal Franck