vendredi 16 octobre 2015

Roule ma poule !

Au chapitre des inconvénients majeurs du drag et donc au chapitre des améliorations notables à apporter, il y a le fichu pb des déplacements anodins de l'engin ! En effet avec une garde au sol qui frise les 7 cm et une longueur d'environ une demie roue de plus que la plus longue des motos, franchir la moindre aspérité est un calvaire, pire une impossibilité si on ne s'y met pas à deux !

Et je ne parle pas des efforts colossaux déployés pour charger le machin dans un camion ! Là c'est tout juste si il ne faut pas être trois, deux pour soulever, un pour guider ! Sachant qu'avant il a fallu descendre le machin du banc, passer la ridicule marche de l'entrée du bouclard ;  charger le drag dans un cametard équivaut à une honnête séance de fonte dans votre club de gym préféré.

Mais tout ça c'était avant ! Avant quoi ? Avant ça :
Un innocent petit skate de rien du tout, juste agrémenté de rebords aux dimensions du pneu et roule ma poule ! 
Déplacer le drag devient un jeu d'enfant et surtout ne nécessite plus l'aide d'un esclave dévoué, de plus en plus dur à trouver ces temps-ci (nota : les bonnes copines arrivent à être plus dispo mais elles peinent invariablement à soulever l'objet, donc c'est - hélas - moins bien).

1 commentaire:

Je t'encourage cher et courageux lecteur à nous laisser un commentaire qui sera forcément lumineux, apocalyptique et boulversant.