jeudi 1 novembre 2012

Commentaires sur le commentaire

"Nanard289" nous fait la gentillesse d'un commentaire sur le post précédent "l'air du(4) temps".  Il nous rappelle que "Les moteurs 125 cinq cylindres constituent bien sur les plus beaux joyaux de la couronne. La seule architecture des deux vilebrequins accouplés est édifiante sur l'originalité du concepteur. Le premier (cylindres 1, 2 et 3) ayant ses manetons calés à 120° et le second (cylindres 4 et 5) calés à 180°!" et pose une question quasi existentielle  "Utilisation massive des pièces du 50cc bicylindre?"
Comme tout le monde ne visualise pas forcément de façon très limpide ces histoires de calage et de degrés, mieux qu'une explication compliquée, je vous propose une photo du vilo en question :
Quant à la question profonde soulevée par notre commentateur averti, j'avoue penser qu'il est très vraissemblable que les incroyables recherches sur la réduction des frottements internes qui ont présidées à l'élaboration des 50 Honda twin, ont été d'application immédiate sur les  autres multicylindres Honda. Comme pour autant, rien n'est officiel, je vous laisse vous faire votre propre opinion en observant le vilo du 50 rc 116 contemporain de la 125 5 cylindres :
Pour le plaisir des yeux et parce que vous avez été sages, voici une rareté, mieux une friandise ; les pistons du 50 rc 116 judicieusement photographiés avec un élément qui permet de se faire une idée concrète de leurs incroyables dimensions :

Il n'empèche que quand je (re)vois ces arachnéennes merveilles et que je lis l'interview du chef de projet Honda K10 publié dans le dernier numéro de "Café racer" avec son histoire touchante d'ailettes si difficiles à réaliser parce que si fines, je ne peux m'empècher de penser qu'il y a quelque chose de pourri au royaume du motoriste Honda.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je t'encourage cher et courageux lecteur à nous laisser un commentaire qui sera forcément lumineux, apocalyptique et boulversant.